Pades>Accueil

ATTENTION : à partir du 1er juillet 2016, nouvelle domiciliation du siège social du PADES
42 rue de Maubeuge
75009 PARIS
contact@padesautoproduction.net


FAIRE ET, EN FAISANT, SE FAIRE :
l'autoproduction, levier de développement économique et social pour les territoires

Face à la croissance en berne et au chômage qui continue de progresser, nous n'avons pas tout essayé car nous avons oublié un acteur majeur : le citoyen et une ressource essentielle : son temps disponible. La mobilisation de l'un et de l'autre peuvent pourtant apporter des réponses économiques, non délocalisables, sociales et sociétales pour le développement des territoires qui décideront de les mettre en œuvre. Le PADES peut les y aider.

Faire «  avec  » plutôt que faire «  pour  ». Alors que l'on considère les personnes en difficulté sociale ou simplement inactives comme des charges pour la collectivité, on oublie qu'elles disposent d'une ressource précieuse : leur temps libre. Ce temps inemployé peut être mobilisé pour créer de l'activité non délocalisable qui contribue à la vitalité d'un territoire. Il est possible d'aider les ménages modestes et précaires à s'aider eux-mêmes en développant leurs capacités d'autoproduction et à faire de leur temps libre une ressource qui peut se combiner avec les revenus de l'emploi et les aides publiques.

Des jardins collectifs pour faire face à la montée des déséquilibres alimentaires. L'augmentation inquiétante de l'obésité et du diabète affecte principalement les populations les plus pauvres. M.  Laurent Degos, président de la Haute Autorité de Santé, a déclaré que  : « seuls les pays qui auront su maîtriser l'épidémie d'obésité pourront préserver leur système de protection sociale.  ». L'expérience montre que l'accès à une parcelle cultivable favorise une modification positive des pratiques alimentaires des ménages.

L'autoréhabilitation accompagnée pour accélérer la rénovation thermique des «  logements passoires  ». Un très grand nombre de logements sont mal isolés et énergivores. On ne les remplacera pas de sitôt et il est donc indispensable d'améliorer les performances du parc existant. Les chantiers d'autoréhabilitation accompagnée du logement permettent à des ménages mal logés de réaliser par eux-mêmes des travaux d'amélioration thermique et énergétique et d'accéder à un minimum de confort sans augmenter la charge d'énergie. La possibilité d'être accompagnés favorise le passage à l'acte des ménages modestes.

Favoriser l'autonomie pratique de tous  : un enjeu pour les territoires. C'est au niveau des territoires que se mettent en place efficacement des programmes d'accompagnement à l'autoproduction proposant un soutien technique et parfois social non seulement aux ménages en difficulté, mais aussi à tous ceux qui sont désireux d'acquérir ou consolider des savoir-faire pratiques. Ainsi, ils peuvent développer un mode de vie plus autonome et participer aux échanges économiques et sociaux locaux. Il faut des méthodes. Multiplier les jardins collectifs, c'est bien, savoir y intégrer les personnes en difficulté ou qui n'ont pas appris à jardiner, c'est mieux. Retaper, isoler son logement, c'est bien, rendre l'autoréhabilitation accessible à tous les ménages qui habitent des « passoires thermiques », c'est mieux. Cela ne s'improvise pas  : tant pour la création que l'animation et l'évaluation de ces programmes locaux, il faut des méthodes et des repères. La mission du PADES est de construire ces outils et d'aider les acteurs locaux à les mettre en pratique sur les territoires.


« L'autoproduction accompagnée, un levier de changement »
un ouvrage de Daniel Cérézuelle et Guy Roustang (208 pages) - Editions érès © 2010.